Français

Débordements au Stade de France : la polémique ravivée par la suppression des vidéos de surveillance

Les images de vidéosurveillance étaient un élément de preuve qui aurait pu faire avancer les enquêtes en cours après les violences qui ont eu lieu lors de la finale de la Ligue des champions du 28 mai. Plusieurs sources de vidéosurveillance – celles du Stade de France et de la RATP – ont été automatiquement supprimées, faute d'avoir été demandées dans les temps par la police et la justice.

Les images de vidéosurveillance étaient un élément de preuve qui aurait pu faire avancer les enquêtes en cours après les violences qui ont eu lieu lors de la finale de la Ligue des champions du 28 mai. Plusieurs sources de vidéosurveillance – celles du Stade de France et de la RATP – ont été automatiquement supprimées, faute d'avoir été demandées dans les temps par la police et la justice.

Click to comment

Leave a Reply

Vaše emailová adresa nebude zveřejněna. Vyžadované informace jsou označeny *

To Top