Français

RECIT. „On a tué l’enfant que je portais“ : l’affaire oubliée des avortements et stérilisations forcés à La Réunion

Entre 1960 et 1970, alors que l'avortement est interdit en France, des femmes ont subi des avortements et stérilisations forcés à la clinique Saint-Benoît à La Réunion. Ces pratiques, encouragées et soutenues par l'Etat, ont conduit à un détournement massif de la Sécurité sociale.

Entre 1960 et 1970, alors que l'avortement est interdit en France, des femmes ont subi des avortements et stérilisations forcés à la clinique Saint-Benoît à La Réunion. Ces pratiques, encouragées et soutenues par l'Etat, ont conduit à un détournement massif de la Sécurité sociale.

Click to comment

Leave a Reply

Vaše emailová adresa nebude zveřejněna. Vyžadované informace jsou označeny *

To Top