Français

Uber ferait mieux „d’ouvrir les portes des négociations“ selon un syndicaliste

La plateforme en ligne Uber se pourvoit en cassation et refuse de négocier un tarif minimum de course, mais pourrait se retrouver condamnée à embaucher officiellement tous ses chauffeurs. Un mauvais calcul pour Fabian Tosolini, en charge du dossier Uber pour la CFDT Transports entre 2012 et 2018.

La plateforme en ligne Uber se pourvoit en cassation et refuse de négocier un tarif minimum de course, mais pourrait se retrouver condamnée à embaucher officiellement tous ses chauffeurs. Un mauvais calcul pour Fabian Tosolini, en charge du dossier Uber pour la CFDT Transports entre 2012 et 2018.

Click to comment

Leave a Reply

Vaše emailová adresa nebude zveřejněna. Vyžadované informace jsou označeny *

To Top